Don't call me a Magical Girl


26 novembre 2019

                Don’t call me a magical girl i’m OOXX de Yang Chi Cheng au scénario et SimonCreative au dessin édité chez Chatto Chatto. Un manga avec des magical girls qui ont une fâcheuse tendance à détruire la ville !

 

Dont-Call-Me-Magical-Girl-1-chatto-chatto.jpg (136 KB)

 

Résumé : Sakura est une magical girl qui vit au fin fond de la terre en compagnie de deux autres magical girl avec qui elle se bat régulièrement. Son souhait le plus cher étant de devenir humaine, un jour celui-ci est exaucé, mais par la même occasion un mystérieux pouvoir révèle l’identité des magical girl aux yeux du monde entier. Sakura et ses amies devront alors faire face à la colère des citoyens et répondre aux demandes qui visent à rembourser les dégâts occasionnés par leurs combats.

 

D-I1So-XoAAjJgk.jpg (140 KB)

 

                Nouveau Manga de chez Chatto Chatto paru le 22 novembre chez vos libraires, on peut dire que l’éditeur fait des choix intéressants de ses éditions. Alors que donne ce manga rempli de magical girls ? L’histoire s’installe calmement même si nous n’avons pas les clés pour bien tout comprendre dès le début, mais rassurez-vous même si cela pouvait vous désarçonner ne vous inquiétez elles viendront par la suite avant la fin de ce premier tome. On comprendra d’où viennent les magical girls et surtout nous comprendrons pourquoi elles se combattent assez régulièrement. Même si vous aurez ses clés, il n’est pas forcément facile de suivre le récit. Le choix des auteurs est compréhensible, car ils veulent diffuser les infos au fur et à mesure, mais discutable, car il arrivera souvent qu’on revienne en arrière pour vérifier que nous n’avons pas sauté une page. L’histoire reste tout de même plaisante et les petites pointes d’humour vous feront bien sourire. Parlons à présent du dessin, j’aime beaucoup le style de SimonCreative parfois simplifié pour les côtés humoristiques, le découpage est moderne et dynamique. Par contre comme pour le scénario il est parfois difficile de suivre l’action, particulièrement pendant les combats, on a parfois l’impression qu’il manque une case ou deux pour bien comprendre la scène. Est-ce dû au scénario ou pas, impossible de le dire. Malheureusement cette faiblesse ne rend pas forcément facile la lecture de ce tome. Reste que le manga est sympathique, il faudra surement attendre au moins le tome deux ou trois pour vraiment apprécier le récit. Pour l’édition Chatto Chatto a fait du très bon travail, petit point agréable : la couverture réversible, j’ai trouvé ça très sympa et n’oubliez pas de lire ce qu’il y a sous celle-ci.

  

                En bref, malgré quelques faiblesses Don’t call me a magical girl est un manga sympathique si vous aimez rire et la magie, n’hésitez pas.

 

Ryudoka  

 

Dont-Call-Me-Magical-Girl-1-chatto-chatto.jpg (136 KB)

Bouton-Acheter-FR.png (16 KB)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article