Continuer à nous écouter où que vous soyez
Apple Store Google play
menu MENU
Votre dédicace a bien été enregistrée
Envoyer une dédicace

Jessica Jones : SANS CAGE

Critique de "Jessica Jones : SANS CAGE" Un comics à posséder absolument !

Partager :


Jessica Jones : SANS CAGE

 

Introduction :

Le titre de ce tome (tout en lettres capitales) est un jeu de mot. En effet il signifie à la fois que Jessica Jones se retrouve sans attache (sans être enfermée dans une cage), mais aussi sans son époux Luke Cage. Maintenant passons à la présentation du livre, puis à sa critique.

 

  

 

1 - Présentation du livre

Titre : Jessica Jones, tome 1 : SANS CAGE

Editeur : Panini comics

Auteurs : Brian M. Bendis, Michael Gaydos

Genre : comics urbain à l'ambiance sombre.

Thèmes : super-héros

Collection : 100% Marvel

Planches : environ 144

Date de parution : 23 aout 2017

Prix conseillé : 15€

 

 

2 - Résumé

"Sortant de prison où elle était détenue pour des raisons mystérieuses, Jessica Jones décide de prendre en charge une affaire qu’elle est la seule à pouvoir résoudre. Elle découvre alors une vérité pour le moins bouleversante et met en péril ses relations avec sa famille et ses amis."

(Contient les épisodes US Jessica Jones (2016) 1-5, inédits)

 

A noter que l'intrigue se déroule quelques temps après les faits des derniers crossovers sortis en kiosques en 2016 et 2017 ("Secret Wars", "Civil War II"), mais qu'il n'est nullement obligatoire d'avoir lu ces derniers pour comprendre cette histoire car elle s'auto-suffit.

 

 

3 - La critique

Personnellement j'ai apprécié ce comics dans son ensemble. Le scénario est relativement inédit, mais quelque chose m'a gêné sans savoir quoi exactement. Peut-être la "triple" intrigue ? Je ne sais pas, mais une chose est sûre j'ai lu ce comics d'une traite alors qu'il était au format numérique (je déteste ce genre de format, j'aime l'odeur du papier et son touché ^^) ce qui prouve qu'il m'a plu.

 

Ça m'a plu parce que déjà c'est du Brian M. Bendis (co-créateur du personnage) et même si celui-ci ne fait pas que de l'excellent travail, il n'est reste pas moins qu'il est très souvent bon et il le prouve une nouvelle fois ici. De plus, il a fait appel à son ami et collègue, Michael Gaydos, (l'autre co-créateur de Jessica Jones) pour le dessin.

 

Ensuite j'ai aimé aussi car ça change des héros habillés de façon colorée de pied en cap, qui se battent contre d'autres super-personnages. Ici, l'héroïne se retrouve dans la tourmente suite à sa sortie de prison. Il s'y trouve des moments forts, des échanges émouvants entre certains protagonistes. Des scènes palpitantes, mais aussi d'autres plus tragiques, et un bon scénario qui nous tient en haleine jusqu'au bout (ou presque si comme moi vous souffrez du syndrome "Je devine la fin des films" ^^ ) sont d'autres choses que j'ai beaucoup apprécié.

 

L'histoire est simple à aborder y compris pour les néophytes. La fin est plus ou moins prévisible (cf. ma remarque sur le syndrome "Je devine la fin des films"), même si à un moment donné, durant une fraction de seconde, j'ai cru à un revirement de situation...

 

Attention tout de même de ne pas le mettre entre toutes les mains car la présence de certaines scènes violentes pourraient peut-être choquer les plus jeunes lecteurs.

 

Toujours de mon humble avis, cet ouvrage a sa place dans les bibliothèques des lectrices et lecteurs qui aiment les héros "humains", mais aussi pour les fans de la série TV (même si l'intrigue ici présentée se déroule bien plus tard que celle de la série) et je vous le dis, ce sera mon cas : dès sa sortie il trônera auprès des autres "100% Marvel" que comporte ma collection.

 

Les plus : le scénario, le dessin (qui pour moi, colle vraiment à l'univers sombre), les bonus au début de l'ouvrage comme les covers US ou encore courtes présentations des auteurs.

 

Les moins : peut-être cette fameuse "troisième" intrigue qui - pour ma part - est malencontreuse et sert plus de bouche-trou que de réel fil conducteur (sauf si ce dernier se retrouve dans le prochain tome) et pour certaines personnes qui ne connaissent pas bien le style de  Michael Gaydos, le dessin ne plaira peut-être pas à tout le monde.

 

Ma note : 8/10

Frédéric Morgat

© 2016 -  Brian M. Bendis - Michael Gaydos - Panini


Partager :




Sécurité du formulaire calcul : 8 + 1 =



Rechercher un article



Rétro-Podcast-Live
Actualités/Chroniques
Site radio créé avec Vestaradio. Vestaradio propose de créer une webradio facilement