RADIO(S)

Alerte info




                De retour pour le tome 2 de Egregor : le souffle de la foi de Jay Skwar au scénario et Kim Jae-Hwan au dessin édité chez Meian. On ne parlera pas de l’édition, l’ayant déjà fait dans la première chronique que je vous invite à lire ici. Je vous préviens que cette chronique spoilera. Bonne lecture.




Résumé du tome : À l’issue de la Moisson nocturne, Foa, Raust, Pilin et Hatal sont séparés et projetés dans une toute nouvelle vie. 

                Si leurs destinations respectives n’ont rien en commun, tous les quatre doivent faire leurs preuves dans un monde qui leur est encore inconnu, et où ils vont découvrir, souvent malgré eux, des vérités qui bousculeront leurs conceptions et leurs repères... 

                J’avais vraiment hâte de lire la suite de ce manga après la séparation des héros à la fin du premier tome. Celui-ci va se concentrer sur l’entraînement de chacun, leurs situations et mettre en place leurs nouvelles vies. Malgré quelques transitions entre chaque héros assez brutales, le tome ici est surtout là pour nous présenter les bases de l’univers, des différentes corporations où se trouvent nos protagonistes. Par le fait, le rythme est assez lent, car on sent que l’auteur veut nous fournir beaucoup d’informations, comme les différents types d’énergies, ce qui posera certaines questions sur celle de Foa. Je vous rassure, bien qu’importantes, ces explications ne sont pas abrutissantes et abusives, elles sont placées de manière éparse se mélangeant à l’entrainement de nos amis. Je vous conseille également de lire « Le journal de Foa » proposé gratuitement sur le site de Meian ici, cela vous permettra de mieux comprendre l’univers complexe qui se présente à nous. Il y a actuellement trois chapitres de disponibles, le système est bien pensé et facilite la lecture. La suite est prévue pour le lundi 24 juin. Mais revenons rapidement sur l’histoire, nos héros apprennent à présent à devenir plus fort chacun de leur côté. Ils développent leurs capacités aussi bien physiques que mentales, mais la moisson de leur village reste encore un souvenir trop frais et le seul sentiment qui subsiste est la vengeance. Rien n’est vraiment dévoilé dans ce tome qui est plus un volume de transition, mais on sent que l’auteur a encore beaucoup à nous offrir et nul doute que le prochain tome sera sûrement bien plus dynamique.

 

                En bref, ce deuxième tome nous fait découvrir les bases de l’univers avant de nous emporter plus loin dans l’aventure. Vivement la suite !

Ryudoka


MEIAN : https://www.meian-editions.fr

Partager